Titre

L'arca di Saba: «i sereni animali che avvicinano a Dio»

Auteur Marzia Minutelli
Directeur /trice Prof. Roberto Leporatti
Co-directeur(s) /trice(s) Prof. Giovanni Bardazzi
Résumé de la thèse Le projet de thèse ici proposé concerne un thème qui revête, crois-je, une importance centrale dans la Weltanschauung et, par conséquent, dans la production littéraire de Umberto Saba: l’attention particulière accordée par l’écrivain aux créatures non humaines, qui habitent grand nombre de ses textes en vers et en prose, faisant de lui un paladin des “droits des animaux” ante litteram, tout à fait singulier et quelque peu scandaleux dans le paysage culturel contemporain italien. Nullement substituts parlants des hommes comme dans les apologues classiques ni véhicules symboliques de sens morales à la manière médiévale, les animaux représentent pour l’auteur triestin les titulaires innocents d’une authenticité primitive, exempts comme ils sont de tabous et d’inhibitions: c’est pourquoi, ils deviennent les intermédiaires privilégiés pour puiser la vérité profonde de la «calda / vita». À la présence des bêtes dans l’œuvre de Saba est donc sous-jacente l’instauration d’un nouvel humanisme, et même d’un préhumanisme, d’àpres la nature: l’auteur, en se plongeant dans le bios primordial, retrouve, au-delà de tout préjudice anthropocentrique et de toute distinction hiérarchique, le partage de la même essence et du même sort que les «sereni animali / che avvicinano a Dio». S’enquérir, dans ses différentes implications, de la faune sabienne signifiera donc élire un angle d’attaque idéal ainsi que peu fréquenté afin de mieux éclairer les raisons de l’adhésion inconditionnelle de l’écrivain à la vie sous tous ses aspects et sous toutes ses formes, au-delà de chaque transcendance métaphysique. À une recherche diachronique, horizontale, menée sur le corpus du Canzoniere (y comprises les poèmes progressivement refusés) et sur la multiforme production en prose du lettré, en vue d’établir les moyens par lesquels les composantes de son bestiaire s’y présentent, l’on en accouplera une deuxième en vertical, roulante sur ces animaux qui dans l’œuvre sabienne prennent un statut d’autonomie ou en tant que “totémiques” (la poule) ou comme des objets privilégiés d’identification (le chien, la chèvre, les oiseaux). Cette étude conduira nécessairement à inciser le nœud crucial du judaïsme de Saba, attendues les profondes racines religieuses, strictement scripturales, de certaines de ses thèses (telle que l’égalité de toutes les créatures devant Dieu, statuée dans l’Ecclésiaste).
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing