Information détaillée concernant le cours

Titre

Géographies du Trecento. Regards croisés et paragone des disciplines / Geografie trecentesche. Sguardi incrociati e paragone delle discipline

Dates

25 aprile 2018

Organisateur(s)

Simone Albonico, Prof, UNIL; Michele Tomasi, MER, UNIL

Intervenant(s)

Simone Albonico, prof, UNIL ; Michele Tomasi, MER, UNIL

Furio Brugnolo, storico della letteratura, Università di Padova; Tiziana Franco, storica dell’arte, Università di Verona; Gian Maria Varanini, storico, Università di Verona; Marco Collareta, storico dell’arte, Università di Pisa; Massimo Zaggia, storico della letteratura, Università di Bergamo; Rosa Maria Dessì, Université Nice Sophia Antipolis

Description

Des travaux fondateurs de Carlo Dionisotti et de Enrico Castelnuovo et Carlo Ginzburgont fait de l’approche géographique à l’étude des productions respectivement littéraires et artistiques l’une des démarches centrales de l’histoire littéraire et de l’histoire de l’art, notamment dans les travaux portant sur l’Italie de l’époque médiévale et moderne. Cet atelier se propose de tester la vitalité de ces méthodes à partir de deux cas d’études. Le but est de réunir des spécialistes différents – à chaque fois un italianisant, un historien et un historien de l’art – afin qu’ils éclairent chacun de leur point de vue ces problèmes pour deux espaces majeurs de la production culturelle en Italie à la fin du Moyen Âge, Padoue et Sienne. Le croisement de ces éclairages devrait à la fois faire émerger comment chacune des disciplines envisage l’approche géographique des phénomènes culturels, permettant de réfléchir à des question de méthode et d’historiographie, mais aussi pousser à s’interroger sur les parallélismes ou, peut-être plus souvent, sur les écarts qui existent dans les rythmes, les références et les acteurs dans le domaine des lettres et dans celui des arts. Les conditions qui sous-tendent et expliquent ces convergences et ces dissonances pourraient alors être mieux cernées et questionnées. Une telle démarche comparative entre disciplines différentes est assez peu courante ; la mise en regard de deux contextes à la fois cruciaux et distincts a aussi été très rarement proposée. Ce parti pris résolument interdisciplinaire devrait donc stimuler des mises en perspective inédites. Le choix de se concentrer sur deux cas italiens de la fin du Moyen Âge permettra à la fois de garantir la cohérence et la pertinence des débats et d’intégrer au mieux la dimension historiographique. Il est prévu de laisser une large place au débat et à la discussion et de mettre en valeur les aspects méthodologiques que les doctorant-e-s pourraient ainsi s’approprier quel que soit leur objet d’étude.

Lieu

Lausanne

Information

Il programma è disponibile qui.

Places

23

Délai d'inscription 08.04.2018
short-url short URL

short-url URL onepage